Georges Monneret : Coureur moto! Création des ateliers Borgniol.

par les ateliers borgniol  -  12 Avril 2012, 11:20  -  #La Robinetologie

Georges Monneret : Coureur moto.

 

BMW 1930 (3)

 

 

Le 8 mars 1951, à 12 heures 54, un fonctionnaire officiel de la Fédération Internationale des Motocyclistes donnait le départ sur la piste de Montlhéry, près de Paris, à une Puch 125 TS de série qui devait tenter sur le circuit de parcourir 40.000 km, distance équivalente au tour du monde.

 

BMW 1930 (4)

 

 

Le 8 mars 1951, à 12 heures 54, un fonctionnaire officiel de la Fédération Internationale des Motocyclistes donnait le départ sur la piste de Montlhéry, près de Paris, à une Puch 125 TS de série qui devait tenter sur le circuit de parcourir 40.000 km, distance équivalente au tour du monde. Le célèbre coureur français Georges Monneret qui avait décidé à entreprendre cette tentative de record, s’était en effet mis en rapport avec les Usines Puch de Graz, sachant que pendant la tentative de record, seuls les pneus et les segments pouvaient être renouvelés, toutes les autres parties étant plombées et ne pouvant être échangées. Georges Monneret a entrepris cette tentative de record en commun avec ses deux fils jumeaux Pierre et Jean et il réussit à mener cette entreprise à bonne fin en moins de 25 jours, exactement en 24 jours, 21 heures, 43 minutes, 15 secondes. Le trajet effectué a été de 40.076 km. Les trois coureurs ont effectué 16.031 tours de piste en 1:50 de moyenne. Si l’on ne tient compte que du temps effectif, la moyenne générale s’élève à 78,080 km/h. Les coureurs se sont relayés de 3 en 3 heures et restèrent en piste par n’importe quel temps. Ce dernier, d’ailleurs, a été particulièrement mauvais: pluie, neige et grêle ont tenu compagnie à la courageuse équipe et parfois même la tempête balayait la piste et le vent soufflait avec une vitesse de 90 à 100 km/h. Nuit et jour, les trois Monneret luttaient contre le mauvais temps et contre leur ennemi le plus redouté : le sommeil. Le spectacle monotone de la machine tournant régulièrement sur la piste n’a pas cessé d’attirer le public à Monthléry. Toute la presse française et les principaux organes de la presse étrangère publiaient chaque jour des comptes rendus sur la situation de l’essai. Les Monneret contrôlaient chaque soir eux-mêmes le nombre des kilomètres parcourus sur un globe qui permettait de reconnaître la distance qui les aurait séparés de Paris s’ils avaient pu s’en éloigner en ligne droite. Après un accident survenu à Jean, Georges Monneret et son fils Pierre continuaient leur tentative de record et s terminèrent le 3 avril, à 10 heures 27, en ayant atteint le but qu’ils s’étaient fixé.

BMW 1930 (2)

 

BMW 1930 (9)

 

LaurenceB 15/04/2012 11:43

Born to be wild. Belle réalisation une fois de plus. Qui nous donne envie de voyage et de liberté. Easy rider to run away from camora ! Bon dimanche.

les ateliers borgniol 19/04/2012 22:12



Merci Laurence,